Lesmotsnousetgeorgesbrassens

29 juin 2014

Je m’ennuie… de Jules Fournier – Projet « Poésie en musique »

Publié par lesmotsnousetgeorgesbrassens dans Projet poésie en musique
Image de prévisualisation YouTube

 

9 juin 2014

A-K 4-7… de Hakima Missaoui – Projet « Poésie en musique »

Publié par lesmotsnousetgeorgesbrassens dans Projet poésie en musique

Image de prévisualisation YouTube

 

26 avril 2014

Je Raconte… de Anthony Brandon – Projet « Poésie en musique »

Publié par lesmotsnousetgeorgesbrassens dans Projet poésie en musique
Image de prévisualisation YouTube

Projet « Poésie en musique » des élèves de 4°7 – Classe de français de Madame Chevalley – Collège Georges Brassens de Podensac.

Texte de Anthony Brandon – Chanteurs: Anthony Brandon (soliste), Morgane Rivière, Maureen Levin (choeur), Marine Tatencloux, Stéphane Razafindraibe (participants) – Compositeur: Daniel Chevalley.

25 avril 2014

Ma vie, 13 ans

Publié par lesmotsnousetgeorgesbrassens dans Projet poésie en musique

Ma vie, 13 ans

 

Ça y est,  j’ai 13 ans, tout le monde dit que je deviens adolescent. On vit d’authentiques moments d’amusement… Entre les cours, les devoirs, c’est le désespoir noir… Si on sort le soir, c’est pour pouvoir y croire… Ah ! L’amour, chose compliquée… On ne fait qu’y penser.

 

De cette vie qui ne signifie qu’ennui…

Lorsque le vent finira de souffler,

Pour céder place à la brise légère…

De cette vie qui ne signifie qu’ennui…

 

Si on a envie d’oublier, tout part en fumée. Et quand on pense y parvenir, votre cœur se fait voler. Pour ce sentiment de cruauté, votre cauchemar ne cesse de finir. J’y croyais, mais j’ai souffert plus que jamais. Mes larmes ont coulé nuit et jour, et elles ont emporté tout mon amour.

 

De cette vie qui ne signifie qu’ennui…

Lorsque le vent finira de souffler,

Pour céder place à la brise légère…

De cette vie qui ne signifie qu’ennui…

 

Mon cœur commencera sa randonnée,  pour une aventure nouvelle et belle. Et quand cela arrivera, ce sourire renaîtra, ce sourire que tout le monde aime et que j’avais oublié dans ma haine.

 

De cette vie qui ne signifie qu’ennui…

Lorsque le vent finira de souffler,

Pour céder place à la brise légère…

De cette vie qui ne signifie qu’ennui…

 

Mon cœur commencera sa randonnée,  pour une aventure nouvelle et belle. Et quand cela arrivera,  ce sourire renaîtra, il renaîtra, ce sourire que tout le monde aime et que j’avais oublié dans ma haine… Ce sourire, que tout le monde aime et que j’avais oublié dans ma haine… Et si cela vous arrive, je n’ai qu’une seule chose à vous dire : « Ne cessez pas d’y croire, parce que tout ce que vous attendez finira par venir. »

 

De cette vie qui ne signifie qu’ennui…

Lorsque le vent finira de souffler,

Pour céder place à la brise légère…

De cette vie qui ne signifie qu’ennui…

 

Mon cœur commencera sa randonnée, pour une aventure nouvelle et belle !  Si on essaie d’oublier, tout part en fumée. Et quand on pense y parvenir, votre cœur se fait voler.  Mon cœur commencera sa randonnée, pour une aventure nouvelle et belle… Mon cœur commencera sa randonnée, pour une aventure nouvelle et belle…

 

De cette vie qui ne signifie qu’ennui…

Lorsque le vent finira de souffler,

Pour céder place à la brise légère…

Mon cœur commencera sa randonnée,

Pour une aventure nouvelle et belle !

*

*

Baptiste Ferrer et Millian Nardi – 4°7

24 avril 2014

AK 4-7

Publié par lesmotsnousetgeorgesbrassens dans Projet poésie en musique

AK 4 -7

*

T’façons,  j’en ai rien à faire d’elle…

On me demande souvent pourquoi j’ai trop la tête en l’air,

Cherche pas, j’ai trop de proches montés au ciel.

J’viens ici rapper, en salle de français,

Madame Chevalley, au Collège GB :

Mes rimes, c’est un flingue, et c’est toi qui es visé.

Sah in the Sah,

Y’a que les meilleurs qui partent.

 

AK 4 -7, magnum dans ta tête, Crick Crick Boum Russian Roulette, non j’me prends pas pour Rihanna

AK 4 -7, magnum dans ta tête, Crick Crick Boum Russian Roulette, j’me prends pas pour Rihanna

*

Maintenant c’est trop tard, plus de time,

C’est là que tu te rends compte

Que tu devais profiter du temps perdu

Ou du temps qui reste.

Mais bon, j’reste tranquille avec les vrais,

Puis voir que demain sera toujours mieux qu’hier…

 Les pieds sur terre,

Les mains levées,

On prie l’éternel.

Aimer de l’intérieur, sans avoir un geste,

 J’veux juste croire au pardon et au rêve :

Faut tous redescendre sur terre

Et mettre des drapeaux blancs

Sur des chars de guerre.

*

AK 4 -7, magnum dans ta tête, Crick Crick Boum Russian Roulette, non j’me prends pas pour Rihanna

AK 4 -7, magnum dans ta tête, Crick Crick Boum Russian Roulette, j’me prends pas pour Rihanna

*

Hakima Missaoui – 4°7

24 avril 2014

Je raconte

Publié par lesmotsnousetgeorgesbrassens dans Projet poésie en musique

Je raconte…

*

Il n’y a que quand j’écris que je me sens libre,

Je raconte mes vérités comme un homme ivre,

 Le monde va mal et c’est difficile à vivre.

Quand la haine me maintient en vie,

C’est mon cœur qui ne répond pas,

Et je me cherche dans ce bas monde

Depuis que tu n’es plus là.

Je me suis perdu dans le désert de la vie

Et malgré tout, tu es restée ma boussole.

*

Maman dit toujours

Que le rire est la santé,

Mémé riait toujours,

 Mais avant que je sois né,

Elle s’est envolée.

*

Certains idiots me disent de tourner la page,

D’autres savent que l’autoroute du bonheur n’est plus très loin.

Mais difficile de partager leurs opinions

Quand on est bloqué au péage.

On m’a souvent dit de choisir plusieurs métiers

Au cas où j’échouerais,

Mais s’il était possible de contrôler sa destinée,

C’est un garçon plein de rêves qui souhaite s’évader dans ses textes :

Car à force de vous écouter, il en a mal à la tête.

*

Maman dit toujours

Que le rire est la santé,

Mémé riait toujours,

 Mais avant que je sois né,

Elle s’est envolée.

*

Ils disent qu’être heureux est électrisant,

Sachez que chez moi, il n’y a plus de courant.

J’écris ces paroles sincères pour vous dire ce que je ressens,

Accrochez-vous, même s’il n’y a plus de deuxième plan.

*

Maman dit toujours

Que le rire est la santé,

Mémé riait toujours,

 Mais avant que je sois né,

Elle s’est envolée.

*

Anthony Brandon – 4°7

24 avril 2014

Je m’ennuie

Publié par lesmotsnousetgeorgesbrassens dans Projet poésie en musique

Je m’ennuie

*

J’écarte mon rideau et je m’ennuie toujours,

En haut du ciel gris parsemé de pluie.

En bas de la rue tombent des grands rideaux d’eau.

Des ombres vont de part en part des bâtiments de l’ennui.

*

Même si je mange

                                        Même si je joue                                      X2

Même si je rêvasse et je dors

 Je m’ennuie encore.

*

Je regarde sans savoir les allées incertaines,

Mais aucune ampoule ne s’allume sur ma tête.

Donc je reste là à regarder les allées,

Même si je sais que je me laisse aller.

*

Même si je mange.

                           Même si je joue.                        X2

Même si je rêvasse et je dors.

 Je m’ennuie encore.

*

Pas de passants bêtes qui sifflent sous ma tête,

Et qui vous traitent comme des bêtes.

Et le soir en rentrant j’essaie d’en profiter,

Même si je m’ennuie encore et toujours.

*

Même si je mange.

                        Même si je joue.                     X2

Même si je rêvasse et je dors.

Je m’ennuie encore.

*

                                                         Jules Fournier – 4°7

21 novembre 2013

Le goût de la liberté

Publié par lesmotsnousetgeorgesbrassens dans Variations sentimentales

Le goût de la liberté

  

Ah ! Enfin libre de toute contrainte !

Un sentiment de liberté me prend ;

Oui, je suis libre, libre comme le vent !

L’enchantement est en moi, aucun son, aucune plainte.

  

Je suis seul dans les rues, sans ordre ni devoir,

Sans foi ni loi, je prends plaisir à hurler,

Personne ne peut m’arrêter ni me voir,

Je suis le seul à profiter de la Liberté !

  

-HUUUU ! Fait le cheval, embêté par son dur labeur.

Comme il est triste de souffrir chaque jour !

Je suis si ravi de me démarquer,

  

Et de vivre un tel Bonheur !

Donc, désormais, je vivrai chaque jour

Comme si c’était le dernier.

 

                        Lucas Réveil et Tom Lagarde – 4°2 

21 novembre 2013

Un grand pas vers la liberté

Publié par lesmotsnousetgeorgesbrassens dans Variations sentimentales

Un grand pas vers la liberté

 

Je quittais la ville,

Une nuit douce et tranquille,

Hantée par mes pensées,

Je marchais apeurée.

 

Les bruits sourds des sombres ruelles,

S’éclipsaient à chaque pas vers la liberté.

Perdue, les yeux fixés sur l’obscurité,

Je distinguais quelques étoiles dans le ciel.

 

Quelle joie de se sentir libérée !

Soulagée de toute responsabilité,

J’avançais le long des quais.

 

Enfin débarrassée de tous ces tracas !

Telle une feuille envolée,

Je m’en vais loin de cet endroit.

 

 

Marie Dumont et Margaux Monerol – 4°2

21 novembre 2013

Un esprit libre

Publié par lesmotsnousetgeorgesbrassens dans Variations sentimentales

 

Un esprit libre

  

Je sortais de chez moi,

Une envie me prit soudain :

Être libre de mes choix,

Et choisir mon destin.

 

Pourquoi pas moi ?

Pourquoi ne puis-je pas,

Échapper à mon quotidien,

M’enfuir au plus loin ?

 

Je rêvais d’une douce pensée,

Que l’on m’interdisait,

Mon âme est remplie de rancœur.

 

Je suis morte de douleur.

Pourquoi exister ?

Je ne suis pas libre de mes pensées…

  

 

Audrey Hallez et Manon Champion – 4°2

123

Mes autres livres |
Christophephilo |
lolaroman |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marionmass18
| Asthestorygoes
| Chroniqueuse anonyme